• Accueil »
  • Brèves d'actu »
  • 100 personnes ont manifesté à Montpellier à l’occasion de la journée internationale pour les luttes des droits des femmes

100 personnes ont manifesté à Montpellier à l’occasion de la journée internationale pour les luttes des droits des femmes

Montpellier Poing Info, le 9 mars 2018 – Une centaine de personnes ont défilé hier après-midi entre la place de la Comédie et la préfecture pour la manifestation intersyndicale organisée à l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Plusieurs personnes ont pris la parole à la fin du défilé, dont le porte-parole de l’antenne locale de la CGT, qui a dénoncé « des écarts de salaire de 26% dans le secteur privé et de 19% dans la fonction publique », et a réclamé au gouvernement de « remplacer la politique d’intention par la politique des actes », notamment en prenant des mesures contre les « 70% d’entreprises qui ne respectent pas les accords d’égalité hommes-femmes, et dont 0,2% seulement sont sanctionnées. » 

Une salariée de la clinique Rech, dans le quartier Boutonnet, a ensuite rappelé la situation des dames de service de cette clinique : « en octobre 2015, la direction du groupe a décidé d’externaliser les services de propreté et d’hygiène, en balayant 20 salariées, sans prendre en compte la souffrance des gens et l’écoute qu’on apporte aux patients ». Les salariées concernées ont assigné l’entreprise devant les prud’hommes et ont obtenu gain de cause le 16 février dernier. « Les lois qui détruisent les conditions de travail de la population touchent toujours plus les femmes que les hommes », a constaté une jeune syndicaliste de Solidaires Étudiant·e·s, « le capitalisme se nourrit du patriarcat et le patriarcat se nourrit du capitalisme. Comme le disait Engels,“dans la famille, la femme est le prolétaire et l’homme le bourgeois”. Pour en finir avec cette situation, les femmes doivent se battre. » Une délégation syndicale a ensuite été reçue par la préfecture pour réclamer la mise en place « d’un observatoire départemental pour faire un diagnostic territorial partagé avec les institutions, les syndicats employeurs et les syndicats de salariés sur la situation concrète des inégalités hommes-femmes dans le département ».

 

 

Share on FacebookPartager
Mis en ligne le 09 mars 2018