Gilets jaunes : situation confuse au port de Sète et au dépôt pétrolier de Frontignan

Montpellier Poing Info, 4 décembre 2018 – Les gilets jaunes, qui bloquaient l’accès au dépôt pétrolier de Frontignan depuis dimanche soir, ont quasiment tous quitté le site. Suite à des rumeurs faisant état de l’arrivée imminente de la police, des gilets jaunes ont décidé de brûler eux-même une première barricade peu avant 7h, avant de brûler l’autre barricade en forme d’Arc de Triomphe vers 8h.

Par ailleurs, une dizaine de gilets jaunes ont bloqué ce matin deux accès menant au port de Sète, accessibles à moins de dix minutes à pied depuis le dépôt pétrolier de Frontignan. Vers 9h, des dockers sont arrivés à ces deux points de blocage pour ordonner aux gilets jaunes de partir en les menaçant et en déblayant les encombrants. Environ un quart d’heure après, une quinzaine de personnes cagoulées sont intervenues pour dégager les gilets jaunes qui restaient au dépôt pétrolier de Frontignan, en déblayant les encombrants également.

Impossible pour l’heure de savoir qui se cachaient derrière ces cagoules, sachant que les dockers qui sont arrivés en premier pour dégager les gilets jaunes se sont invectivés, au dépôt pétrolier de Frontignan, avec ces personnes cagoulées. Rappelons également qu’hier matin, les dockers et les grutiers du port de Sète se sont mis en grève pour leurs propres revendications liées à la pénibilité de leur métier.

Le dépôt pétrolier de Frontignan et le port de Sète ne sont donc plus bloqués.

PRÉCISION : Dans un premier temps, Le Poing a affirmé que les personnes cagoulées sont intervenues à l’un des deux accès obstrué par les gilets jaunes pour bloquer le port de Sète, alors que ces personnes cagoulées sont en fait intervenues au dépôt pétrolier de Frontignan (le port de Sète et le dépôt pétrolier de Frontignan étant géographiquement très proche). Par ailleurs, un docker a justifié l’intervention contre les gilets jaunes en précisant que les blocages ralentissaient l’activité du port, et que cela les pénalisait étant donné que leur prime dépend de l’activité du port.

Share on FacebookPartager
Mis en ligne le 04 décembre 2018