Manifestation nationale inter-luttes samedi 14 avril à Montpellier

Manifestation du 3 avril à Montpellier

Montpellier Poing Info, le 11 avril 2018 – La coordination nationale des luttes, réunie à l’université Bordeaux 2 le 30 mars et le 1er avril dans le cadre de la mobilisation étudiante contre la loi ORE, appelle à « une manifestation nationale et massive à Montpellier le 14 avril contre la casse de nos droits sociaux et politiques » pour « faire converger les forces en un point [et] amplifier la lutte. »

Convergence des luttes

L’appel s’adresse aux « étudiant.e.s, lycéen.ne.s, éboueur.se.s, précaires, cheminot.e.s, postier.e.s, ouvrier.e.s, retraité.e.s et tou.te.s les autres exploité.e.s » et s’oppose « aussi bien à la casse du statut des cheminot.e.s que la sélection à l’université, le bac à plusieurs vitesses, l’intégration de l’État d’urgence dans le droit commun, la loi  »asile immigration », la hausse de la CSG ainsi que la casse des services de santé et du code du travail. » Il a été relayé par les militants de BDS34 (boycott-sanctions-désinvestissement contre l’Etat israélien), qui seront présents sur la place la Comédie dès 14h30 ; par les syndicalistes de Sud-Solidaires et du SCUM ; par les féministes de la Women’s March, présentes sur la place de la Comédie dès 14h ; par le collectif Bienvenue Migrant-e-s 34, qui manifestera d’abord à 14h30 au départ de l’arrêt de tram Plan Cabanes ; et par l’assemblée générale représentative de la France insoumise.

Pluralité des moyens d’action

Cette convergence des colères peut être une étape décisive pour intensifier le mouvement social en cours, à condition que les manifestants ne se fassent pas la leçon entre eux. Refuser tout compromis face à Macron implique d’accepter la diversité des tactiques de lutte : s’en prendre à un symbole du capitalisme n’est ni plus, ni moins légitime que de distribuer des tracts aux passants, chanter des hymnes de luttes, filmer la police ou bien encore brandir des banderoles revendicatives. La pluralité des moyens d’action est une richesse pour le mouvement social, comme l’avait confirmé l’assemblée générale interprofessionnelle du 3 avril en votant pour le principe d’une « défense commune pour toutes celles et ceux qui luttent. » Pour une convergence des luttes en acte, rendez-vous samedi prochain à 15h30 devant le parc du Peyrou.

« L’organisation n’est que la pratique de la coopération et de la solidarité » Errico Malatesta

Share on FacebookPartager
Mis en ligne le 11 avril 2018