• Accueil »
  • Brèves d'actu »
  • Plan Vidal : les étudiants de Paul Valéry votent contre le blocage et pour empêcher la tenue des conseils d’administration

Plan Vidal : les étudiants de Paul Valéry votent contre le blocage et pour empêcher la tenue des conseils d’administration

À gauche, l’assemblée générale (AG) des étudiants de l’université Paul Valéry de Montpellier ; à droite, l’AG des personnels (8 mars 2018)

Montpellier Poing Info, le 8 mars 2018 – Journée décisive ce jeudi pour la mobilisation contre le plan étudiants à l’université Paul Valéry de Montpellier. Plusieurs dizaines de personnes ont bloqué tôt ce matin les accès des bâtiments, conformément à la décision prise lors de l’assemblée générale (AG) du 26 février dernier, sauf l’amphi E, libéré pour permettre aux personnels d’y tenir une AG à 9h30 à laquelle environ 150 personnes ont participé. Environ 1200 étudiants se sont ensuite réunis à 10h30 dans l’amphi A pour une AG flamboyante au cours de laquelle toutes les opinions ont pu s’exprimer.

Grève des personnels le 15 mars

Les personnels réunis en AG ont dénoncé « l’urgence suspecte, l’opacité et l’illégalité » dans laquelle le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a imposé la réforme Parcoursup, « puisque le nouveau logiciel enregistrant les voeux des lycéens a été mis en place avant le vote de la loi ». Ils ont aussi pointé du doigt « l’hypocrisie » de la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, « qui prétend œuvrer pour une sélection plus juste alors que dans les faits, les plans successifs, de la LRU à la loi Fioraso, n’ont fait que renforcer le principe d’une faculté élitiste ». Ils ont voté à l’unanimité, moins trois voix, le principe d’une grève le jeudi 15 mars, « pour ne pas déléguer aux seuls étudiants la lutte pour la défense du service public », et ils appellent les personnels à se réunir par département et par composante pour discuter du plan étudiants ce même jeudi 15 mars à 9h30 avant de participer à une assemblée plénière à 10h30 (salle précisée ultérieurement).

Une assemblée générale flamboyante

Environ 1200 étudiants ont ensuite participé à une AG dans l’amphi A qui a duré… cinq heures ! On retiendra notamment la présentation du principe de l’autonomie des universités, selon lequel le président de faculté devient « une sorte de PDG » ; l’intervention d’une lycéenne qui a rappelé que des élèves ont organisé des tractages dans les lycées Joffre, Monnet, Mermoz et Clémenceau ; l’intervention d’une étudiante en faveur de la sélection à l’université, mais qui s’est fait allègrement huer après que son identité d’animatrice locale d’En Marche ! ait été révélée par l’orateur d’après ; l’intervention d’une étudiante qui a rappelé la tenue d’une AG à la faculté des sciences le 15 mars à 11h15 dans l’amphi 5.01 ; la tentative avortée d’un jeune étudiant d’exclure du vote ceux qui n’auraient pas leur carte étudiante sur eux (ce qui comprenait de fait les personnels et les lycéens) ; un plaidoyer ardent pour un nouveau mai 68 ; des propositions pour la création de nouveaux cours d’éducation populaire et critique ; un réquisitoire contre ceux qui refusent de lutter mais qui profiteront ensuite des droits arrachés par la mobilisation ; des discours affirmant la nécessité de faire converger toutes les luttes, des migrants aux retraités en passant par les fonctionnaires ; les inquiétudes d’étudiants pour l’obtention de leur année ; etc.

Votes contre le blocage mais pour empêcher la tenue des conseils de la direction

Comme prévu, le débat s’est rapidement cristallisé sur la question du blocage, autour de trois camps : ceux qui considèrent que seul le blocage permet d’instaurer un rapport de force capable de faire plier le gouvernement ; ceux qui sont contre le plan Vidal mais qui considèrent que le blocage divise et pénalise les étudiants ; et ceux qui sont contre le blocage et contre toute forme de mobilisation sociale. L’AG a voté contre le blocage et l’occupation de la faculté jusqu’au 15 mars (29 NPPV*, 64 abstentions, 600 contres, 487 pour), sous les applaudissements de la salle, mais a voté pour empêcher la tenue des conseils d’administration, des conseils des études et de la vie universitaire et des autres réunions de la direction. L’AG a aussi voté pour intégrer les revendications des migrants en lutte ; pour créer une commission de coordination avec les travailleurs en lutte ; pour organiser une AG des étudiants de Paul Valéry le 15 mars (heure à préciser) et une AG intersectorielle entre le 15 et le 22 mars ; pour participer à l’AG de la faculté de droit (21 mars, heure et amphi à préciser), pour revendiquer l’obtention du semestre gratuit pour toutes et tous ; et pour organiser des actions de blocage économiques et institutionnelles en dehors du campus. Un comité de mobilisation s’est réuni à la suite de l’AG pour appliquer les décisions prises ci-dessus.

Note :

*NPPV = ne prend pas part au vote. Cela n’indique pas ceux qui ne participent pas au vote (ceux qui ne lèvent pas la main), mais ceux qui considèrent que le vote est illégitime.


Retranscription complète de l’assemblée générale des étudiants :

Prise de parole : Consignes de prises de paroles, chacun donne son nom au bureau pour s’inscrire au tour de paroles.

Modalités de votes exprimées : abstention, pour, contre. L’on procède ensuite aux vote du bureau : environ 20contre, majorité pour.

Proposition de l’ordre du jour, et du déroulement de l’AG.

Proposition de modifications et d’amendement de l’ordre du jour. Lancement du tour de parole.

Plusieurs interventions : proposition de structure d’une alternative contre le blocus (applaudissements), et proposer un complément, car division des étudiants et professeurs à propos du blocus. Sonder les répercutions nationales et les mouvements similaires dans d’autres campus, ainsi que la visibilité dans les médias et au gouvernement. Établir un point de convergence entre élèves et profs pour discuter et partager sans clivage. Facilité la solidarité étudiants/prof/personnels > 3MN d’intervention atteintes.

Proposition de marquer son soutien aux interventions par des geste et non par ders applaudissements

Proposition d’ajout au point info : point sur les initiatives lycéenes locales

Proposition : contrôle des carte d’étudiants dans l’assemblée

Proposition : encourager le climat pacifiste de l’assemblée. Coupée par un rappel des modalité de cette première partie d’AG à savoir proposer des structuration d’ordre du jour

Proposition : décaler le point blocage au début de l’ordre du jour après le point info.

Proposition : Nuancer le point sur les cartes étudiantes, pour ne pas laisser un certains nombre d’élève. Et pour le droit de regard et de vote des lycéens. Et annuler la proposition précédente de décaler le blocus après le point info.

Votes des amendements ci dessus :
-Ajout d’un point lycée dans le point info : 10 s’abstiennent, 25 contre, adoptée à la majorité.

-Ajout sur la situation des migrants : 30 ne votent pas, 20 s’abstiennent, 15contre, Majorité pas claire. Comptage nécessaire, procédure de comptage lancée. On demande des compteurs. > On s’assure qu’il y a assez de compteurs par carré de sièges. Rappel des modalités de vote. L’on procède au vote
NPPV 7+14+15+21+23+20 = 100
ABS 16+31+31+30+39+26 = 173
CONTRE 21+18+72+27+65+77 = 280
POUR 55+40+49+31+64+54 = 293
ADOPTE
On continue sur les propositions d’ajouts

-Ajout de la description du tour de parole, stratégie des actions et leur impact au niveau locales, nationales
NPPV 10
CONTRE 10
ABS 10
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Discuter du pour et du contre de l’ordre de la discussion : action d’abord et perceptives ensuite, ou l’inverse..
Inscription au tour de parole pour expliquer pourquoi le vote de cet amendement.onne
-Vote de cet ajout pour
NPPV 28
ABS 56
« Ce n ‘est pas clair il faut réexpliquer » « L’on réexplique »
CONTRE (Majorité apparente) 75+80+93+55+85+110 = 498
POUR = 230
On appelle aux votes et à peser le pour et le contre à une minute pour chaque.On s’exprime pour, puis on s’exprime contre. On explique pourquoi , gestes à l’unanimité en défaveur de cet amendement.
AJOURNEE

-Vote pour le contrôle des cartes d’étudiants.
NPPV
ABS
CONTRE : MAJORITE ABSOLUE
POUR
REJETEE

15 MN DE PRÉSENTATION DU PLAN ÉTUDIANT

Cécile et Augustin présentent le plan étudiant. Présentation de la loi Duvaquet. Loi retirée, les gvrnmts suivants ont changé de stratégie > politique des petits pas, processus de Bologne (européen) pour ouvrir l’université au marché. Marqué en FR par la loi d’autonomie des universités : les facs gèrent 100 % de leur budget, le président devient une sorte de PDG donc budget de + en + grand sur la com et pas l’enseignement.

Augustin prend la parole : Ceci est un long processus, le manque de place est organisée, c’est une volonté politique. Réforme du BAC : introduction du contrôle continu : 40 % de CC ; le problème est celui de la fin d’un diplôme national : il est fonction du lycée dans lequel on le passe. A la fac, la sélection se fait sous critères de compétences, mécanisme pervers, exemple du prérequis BAFA dans la filière science de l’éducation : les détenteurs du BAFA seront avantagés, il coûte de l’argent > sélection sociale à l’université. Le diplôme est aujd presque équivalent partout, demain il n’auront pas la même valeur partout. Fin de la compensation, s’inscrira dans des ECTS . Préinscriptions qui permettent aux facs pendant 10 ans. Point sur l’inégalité des genres à l’université. Tout le monde gesticule.

Présentation terminée, l’on passe au point information.
Pour des raisons de temps, les lycéens commencent. Le Lycée JOFFRE s’exprime, mentionne les autres lycées.

Intervention d’une professeure au SNESUP : raconte leur AG du matin même. Appel à grève le 15 mars. Incitation à réfléchir tous ensemble

Intervention d’un enseignant chercheur, SNESUP : Les syndicats fo ? FSU, CGT, Solidaire, su recherche etc.. Sont de tout cœur avec le com mob, ils sont des mandats nationaux. Tentent de tracter, d’agir. Nos syndicats sont ce qu’ils sont, on parle de répression policière, mention des violences faites à Bordeaux. Mention de la journée du 15, Mobilisation dans le respect et la solidarité.

Intervention d’une prof d’études US, SNESUP : Complète les infos réunion du personnel : appel au retrait pur et simple de l’application des lois. Plan massif d’investissements : 2 Milliards réclamés. Ou les facs vont pouvoir agir ? Quatre leviers : réduire l’ensemble des formations , supprimer certaines formations, faire travailler plus les personnels, hausse massive des droits d’inscriptions (dernier point soutenu par Macron) : préconise un système à l’anglaise (4000 à 8000 euros par an).

Intervention : Volonté éco du démantèlement de l’université : tout cela profite au marché. Et tout cela profite à des grand noms de la finance et du capital. Qui est derrière ? Voire au-delà de la politique, mention des lobby. L’argent fait vendre, il ya de l’argent derrière la politique. Promotion des égalités de genre. La réalité s’exprime par les contraires polaires, des goûts différents, HUES.

Intervention : TOUT ça c’est FAUX, il n’y aura pas de fin de la compensation. Le plan étudiant c’est mieux pour les lycéens. Tirage au sort bénéfique; pas de pénuries.

Intervention : informe sur l’identité de l’intervenante précédente : CRIS ET HUEES. Se battre pour le droit au savoir dans chaque filière.

L’on rappelle les modalités de non affrontement sonore.

Intervention: élève en science de l’éducation propose un débat. Inappropriée ici. Remet en question des points précédent, accuse d’avoir orienté le premier vote sur la structuration.

Intervention : L2 lettre moderne. Présentation malhonnête de la loi par les syndicats. On complète le point sur les prérequis : aides sociales pour passer le BAFA. Pas forcément élitiste, nombreuses activités gratuites.

Intervention : L1 Art plastique : situation désolante, division qui n’a pas lieu d’être. Se manifester auprès du président de la FAC qui est hyppocrite.

Intervention : Met en avant le fait est que cela est un débat de société.Exprime le contexte de la crise et le contexte politique qui est à nuancer.

Intervention : On ne peut pas se contenter de dire que cette reforme va résoudre tous les problèmes. Orientation améliorée dans les lycée : faux . Vrai problème : fac depuis des années n’a déjà plus les moyens optimaux d’accueil depuis des années.Il Faut se poser la question de cette mobilisation sur le long termes et ses perspectives.

Intervention : La lutte passe par l’argent aussi. Sollicite à aider financièrement et matériellement la lutte. Incitation à la caisse de grève. Lutter ensemble de façon organisée et générale.

Rappel de ce qu’est une information.

Intervention : Infos sur l’AG ; 11H15 amphi 5.1 à l’Univ des Sciences.

Intevention : Point sur les personnes migrantes. Loi Asile et migration : Certaines étudiants sont sans papiers. Loi qui vient d’être votée : dans un prétexte d’amélioration d’accueil, en réalité condamne à la déportation, l’enferment et la clandestinement. Facilite l’expulsion des centre d’hébergement. Fin du reglement Dublin, excuses publiques. Rappel de l’activité du collectif Bienvenue 34 : organise du 16 au 21 mars des journées> Appel à organisation d’activités. Toutes infos sur facebook.

FIN DU POINT INFO

PERSPECTIVES

Rappel de ce qu’est une perspective, on discute revendications, date de mobilisations. Ouverture du tour de parole.

Intervention : appel à mobilisation le 22Mars.

Interv. Matthieu l1 musico. Nuance des revendications des prérequis : la musique un marqueur social. Personnalité du monde musical proposent des outils d’apprentissage : Cursus aménagé pour amateurs ou pro : entièrement gratuit. Il existe des alternatives au lycée et collège.

Interv.Olivier : On a besoin d’énergie, tous ensemble on peut aller distiller le savoir ailleurs, on peut aller faire des cours partout. On veut aussi de l’expérience, on veut des profs qui savent eux ou aller aussi. On est pas là pour bloquer la fac, on est là pour créer notre université. Avec tous les autres secteurs en lutte. Question des partiels, semestre gratuit. CRIS .

Interv. Florian. Master 2 jeux video. On définit un CAP. Le temps, la pression sur les personnels (tous les personnels), calendrier institutionnel qui nous appuie sur la tete. On veut étudier plus longtemps selon NOTRE calendrier. Occupation active non soumise à ce calendrier pour prouver la participation au partage de connaissance et à la parole critique. S’organiser communément.

Interv. Claire. Infos sur l’organisation d’ateliers séminaires à Paul Valery. Pièce de théâtre expérimentale. Y mettre les moyens théoriques et pratique avec les étudiants et les profs mobilisée. Mise en action artistique et sociale. Cycle plus long « Divertir pour dominer, Créer pour émanciper »
Dès demain de 10h à 12h en Amphi autour du design urbain. Appel à tous les créatifs et théoriciens pour penser ce cycle.

Interv. Elsa rappelle les journées votées du 15 et du 22 Mars : blocus. Réponse aux prérequis en musico. Prérequis ne devraient pas exister, pourquoi Macron ne donnerait pas son argent en suisse pour compenser ? Revendication de la démocratisation de l’université » et rejoindre l Journée de lutte pour la défense des droit des femmes à la Comédie à 14h30

Interv. Matthieu> 2 perspectives : semaines pro : débats , interventions autour du féminisme, faire vivre la fac en y venant, à la MDE notament. 2Eme point : en 2013 ya eu un mvmt similaire, ya eu des blocages etc. et on est allé bloqué l’autoroute. Embêter le rectorat, poursuivre les journée de mobilisation, et sortir de la fac, aller sur le terrain.

Interv. > joindre les forces, occuper avec du contenu

Interv. Le contre blocage ne veut pas dire contre la Lutte. Proposer autre chose, ne pas se retourner les uns contre les autres. APPLAUDISSEMENTS. CRIS .

Interv ? THAIS> Convergence des luttes : cheminots (supprimer ce statut qui empêche le licenciement massif). 22 MARS mobilisation . Or ce n’est pas suffisant, construire qqe chose avec les travailleurs. Faire une commissions de coordination avec les travailleurs en lutte.

Inerv.Cerise L3 Ciné> propose qu’à l’avenir on change les jours de la semaine pour se mobiliser afin de ramasser + de monde pour les différents journées de lutte.

Interv .Andres> Un groupe doit être mandaté pour créer une convergence des luttes pour avoir des victoires. Vote sur les revendications : fin immédiate du reglement de DUBLIN. Fin de la distinction entre les migrants éco et réfugiés. Formation et logement pour tous et toutes. Excuses publiques

Interv.YANN.15 mars : manifestation à 14h, AG en fac de sciences a 11H. 22 MARS> Manif à 11H et AG en fac de droit à 14H. Journée portes ouvertes à la fac des sciences le 10MARS et 14 MARS à L’UPV .

Interv. Retour en cours, proposer une alternative aux blocus.

Interv. Voter contre le blocage au début de l’AG. Remboursement des locaux vandalisés.

Interv.Proposition.

Interv. Melinda : contre toutes ses lois. Revendique le retour des cours. Il faudrait alléger les partiels, uniquement sur ce qu’on a vu en cours et en présentiel (pas sur cours en ligne, ou envoyés par mail)

Interv. Cecile. Invite à lire l’article 28 de la loi sur le droit à l’erreur. Info : Il a été proposé de supprimer une semaine de cours l’année prochaine (sera acté mardi prochain). Appeler clairement à participer à la future AG de la fac de droit. Inscrire la lutte de Paul Va dans le contexte national : interlutte. (Rennes, Nanterre, Bordeaux.). Un texte peut etre soumis à toutes les AG et aux centrales syndicales. Et se retrouver le 17 Mars pour des perspectives nationales. Se positionner contre le changement de calendrier universitaire de Paul Va et la fin de rattrapages en MASTER.

La tribune lis le texte en question

Interv .Antoine

Interv. Tymour> Proposer + d’actions culturelle et un programme d’animation de l’université pendant la lutte.

Interv.Victor>Occupation h24 du bat administratif. Intervention en CA. Blocage de la journée porte ouverte du 24Mars + blocage d’une semaine renouvelable.

Interv.Arnaud>Faire le semestre gratuit comme à Paris 8. Etre représenté massivement en CA de l’UPV. (il n’y a que 4 elève en CA).

La tribune rappelle les nouvelles propositions et l’ordre du jour.

Lecture de deux textes relatifs au blocus et à la pétition. Appel à venir en présenter les points.

Modalités d’action

Ouverture du tour de parole.

Interv.Augustin>Débrif de l’impact des blocages. Premier constat : pendant 1 mois et demi : les AG ont réuni des centaines de personnes. Il n’y a pas de meilleur espace que le blocage. Les pétitions sont inutiles, les grèves fonctionnent et fonctionneront encore.

Interv.Vincent>Le blocus produit qqe chose. On est tous là en ébullition. La Fac est le lieu pour découvrir. Marre d’étudier seul de son coté, il faut un enseignement transversal. L’occupation permanente d’un bâtiment avec les profs et partager les savoirs.

Interv.Benoit et Camille>Reconduction géographique du blocus (blocus ailleurs). Sitting au rectorat. Pas bloquer toutes les classes, chaque classe mérite d’être entendue. Intéresser plus de gens par des actions en dehors de la fac.

Interv . Inéficacité du blocus car il se trompe de cible et divise les étudiants, et ne permet pas de mobiliser.

Interv.L3>n’a pas pu bénéficier des cours qui auraient du avoir lieu, c’est dommageable. Bloquer ailleurs (rectorat).

Interv. Thomas> contre le blocus : L3 science de l’éduc. > Diplôme perd de la valeur, très compliqué d’avoir du travail. Le blocus NOUS dérange, empêche de bosser ses concours par exemple. Des enseignants enlèvent des cours. Bloquer le rectorat ? Les autres facs sont-elles bloquées ? Y a t-il un vrai mouvement ? APPLAUDISSEMENT.

Interv.Antoine> annulation du Blocage instrumentalisée par ceux qui sont POUR la réforme. Sans blocage > pas de mobilisation . La grève fonctionne > exemple : pas de train : cela fonctionne à la SNCF. Seulement 12 semaines de cours l’année prochaine. APPLAUDISSEMENT . Ne pas retirer un moyen de Lutte, on rappelle mai 68.
Interv.Cerise L3 ciné> rappelle la confusion sonore des applaudissements, l’AG doit se passer dans le respect.Les personnes bruyantes sont appelées à respecter l’hypersensibilité de certains.

Interv ? Lucas. À ceux qui sont contre le blocus > comparer les conséquences du blocage et les conséquences du passage de la réforme.

Interv.Paul>Que venez vous chercher à la fac ? Venez vous chercher les connaissance ou des notes ? L’étudiant n’est pas un salarié. Les cours sont accessibles en ligne. Bloquer est le seul rapport de force.

Interv.Léon.Partage la cause des bloqueurs.Le blocus ne représente pas tout le monde. Prendre en compte les non-présent à l’AG. Mention des votes sur facebook contre le blocus (certains ont du mal à s’exprimer en AG).Qui êtes vous pour jugez de ce qui s’inquiètent pour leur avenir ? La démocratie est pour l’ensemble, pas pour la majorité. Bloquer l’accès au savoir ne donne pas forcément plus de visibilté. Proposer des alternatives et bloquer ailleurs. Mouvement de haine ?

Interv. Edwin> Informer chacun sur les lois et réformes de ce plan étudiant.

Interv. Clara>Oui le blocage pénalise, mais on ne veut pas pénaliser les futurs étudiants, non à l’individualisme.

Interv.Sylvain>élément extérieur à la fac.Le mouvement qui part de la fac doit etre plus large.Construire un mouvement constant, la situation est critique. Si il y a un refus de la grève, cela enverra un mauvais signal pour les mouvements qui se prépare. Si cela est maintenu, les salariés seront heureux de voir des jeunes solidaires. Coordination nationale de lutte RENNES 2

Interv. Antoine.

Interv.Marie> ça va faire 4 heure qu’on combat. Il y a un dialogue de sourds. Arguments ne font pas avancer le débat. Revoir ses priorités. Aucune crédibilité du blocus, cela fait des semaines que ça dure. Soyons au moins crédibles. Les non bloqueurs ne sont pas des lâches.

Interv.Thais>On ne bloque pas pour le plaisir d’embêter. Cela sert à banaliser les cours pour ne pas pénaliser les étudiants. Permet à tout le monde venir en AG. Venez proposer vos alternatives pour lutter ensemble.

Interv.Victor>Ou étiez vous pour la manifestation de mardi dernier ? Comment permettre d’étudier tout en conservant la lutte ? Les profs sont invités à se mobiliser, à proposer des cours alternatifs. Réappropriation de la fac par le blocage.

Interv.Tony>accent sur le savoir, pas seulement les notes. Pour être enseignant il faut avoir accès au savoir. Mobiliser les profs, les chercheurs etc … pour palier au blocus. Alternative : pas de notes ni au Bac ni aux examens pour ne pas etre pénalisés et mettre les cours en ligne si maintiens du blocus

Interv.Rida>Création d’un comité d’action pour coordiner les actions de l’AG. Le blocage n’est pas une finalité en soi mais une arme principale. Réfléchir au moyens d’actions à court et long terme et se comité sera subordonné à l’AG.

Interv. René-Louis. Fac lieu d’ouverture, conserver cela. Impression de se former pour l’industrie. Il faut occuper la fac, integrer le comité de mobilisation, faire des ateliers, avec les profs etc..
Interv.Marc. Créer une université alternative. Expérimenter cela, la construire, les profs comme les élèves. Cours accessibles à tout le monde. Intégrer les cours sur les minorités et clivages sociaux. Qu’est ce qu’on a envie d’apprendre ? Prendre le temps dans l’urgence actuelle. Blocus actif, ouvrir la fac.

Interv.Théo> nuance les « bonjour je sui désolé mais je suis contre le blocage » > Oui il faut également présenter des alternatives, des ateliers.

Interv.Olivier>Ce qu’on va FAIRE APRES > on va mobiliser nos PROFS no CLASSES. On va sortir de cette fac. On va faires les cours dans TOUTE LA VILLE, avec ceux qui vivent la vrai précarité, unir tous ces travailleurs entre eux. On à l’occasion de toucher les gens, de s’unir et de faire vivre autrement cette fac.

Interv.Apoline>L2 anglais> Les contre le blocus ne sont pas des fascistes, n’ont pas à se faire huer et insulter. On ne veut pas se battre entre nous pour nos opinions politiques.

Interv.Yanis>Blocus meilleur moyen de lutter. Mais il ne faut pas s’en contenter> il faut l’utiliser intelligemment.

Interv.Océane>Remercie d’être resté si longtemps. M1 musico. Parle pour la M1 promo. Nous passons le CAPES. Je suis contre cette loi comme toute ma promo, mais stresse enorme à 3semaines de ce concours. Le blocage fonctionne, il a marché, on en a entendu parlé partout. Il faut donc aller plus loin. Faites de cours partout, des ateliers, des alternatives. Il faut rester uni et se mobiliser. Laisser nous un peu de place .

Interv. Augustin>Ici c’est pour ceux qui veulent construire qqe chose collectivement. Liberté de collective. À propos du blocage > les contre sélections n’étaient pas là car ils ne savaient pas (le blocus vs a mis au courant) ou alors vous étiez en cours (le blocage vous amène ici). Les inquiètudes sont légitimes. Notament les diplomes > semestre gratuit peut s’obstenir. Inquiètude 2 : accès au savoir : on propose de nouveaux cours, sur la campus.

DEBATS TERMINES
L’ON PASSE AUX VOTES

L’on appelle les compteurs. Regroupés par carrés. Rappel des modalités de vote

-Jours de mobilisations sur desjours différents de la semaines
NPPV
ABS
CONTRE
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Pour une AG intersectorielle entre le 15 et le 22 MARS
NPPV
ABS
CONTRE
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Appeler à particpier à l’AG FAC DE DROIT
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Proposer une alternative au blocus
NPPV
ABS
CONTRE
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Perpective de travail : réflechir sur les revendications ufr par ufr sur le contenu de la maquette et les capacités de (selections) + de revendications à la direction de la fac
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Pour le droit d’exprimer phoniquement sa joie et son indignation
NPPV
ABS
CONTRE MAJORITE
REFUSEE

-Action de blocage de éco et institutionnel en dehors du campus
NPPV
ABS
CONTRE
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Ne plus revendiquer l’abrogation de la loi vidal. Négociation le texte de loi.
NPPV
ABS
CONTRE MAJORITEE
POUR
REFUSEE

-OBTENIR LE SEMESTRE GRATUIT
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Appel à la coordination nationale interpro (mtp et toulouse)
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-AG de RENNES 2 appelle à la coordination nationale des luttes
NPPV
ABS
CONTRE
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-COMISSION DE COORDINATION AVEC LES TRAVAILLEURS
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Pour que l’AG intègre les revendications des migrants. Dublin, distinction, excuses publiques + Mandat pour aller à l’AG des migrants.

NPPV
ABS
CONTRE
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Pour se rassembler à 17h30 à la comédie (défense du droit des femmes)
NPPV
ABS
CONTRE
POUR MAJORITE
ADOPTEE

-Organiser une AG le 15 MARS (dans le cadre de la grave du personnel de Paul Va)
NPPV
ABS
CONTRE
POUR MAJORITE
ADOPTEE

INFO : Manif le 15 mars à 14h30 suite à l’AG

OCCUPATION

L’on s’assure de mettre tous les compteurs en place.

-BLOCAGE ET OCCUPATION DE LA FAC JUSQU’AU 15 MARS.
NPPV 29
ABS 64
CONTRE 600
POUR 487
REFUSEE

APPLAUDISSEMENTS MASSIFS

-Bloquer le jour de la journée porte ouvertes
NPPV
ABS
CONTRE MAJORITE
POUR
REFUSEE

-Empecher la tenue des conseils centraux (CA / CEVU et autres)
NPPV
ABS
CONTRE
POUR MAJORITE
ADOPTEE

L’on rappelle l’AG DU 15 MARS et le com Mob ce soir en Amphi A .s

Share on FacebookPartager
Mis en ligne le 08 mars 2018